Atelier de formation de reconversion des greffiers et secrétaires de parquet

Le CFPJ a eu à initier deux (02) sessions de formation de reconversion à l’endroit des greffiers et secrétaires de parquet affectés ou nommés par arrêtés du ministre de la justice le 22 décembre 2016 et le 30 mars 2017. Cette formation dont le thème est « techniques de travail aux greffes et aux secrétariats de parquet », a eu pour objectif global de renforcer les capacités professionnelles d’adaptation de tous les participants. Elle a regroupé trente-deux (32) participants (greffiers en chef et greffiers, greffiers d’instruction et chefs secrétariat parquet) venus de la cour suprême, des cours d’appel et des tribunaux. Répartie en trois (03) ateliers, la formation a été organisée dans les locaux du centre, du 11 au 13 avril 2017.

Au cours de cette formation, différents thèmes ont été développés dans chacun des trois (03) ateliers par maitre AYIKA Foly, greffier en chef à la cour d’appel de Lomé à la retraite.

  1. Le premier atelier tenu le 11 avril 2017, a eu pour thème « les pratiques des greffes civil, pénal, commercial et social ». Il a été animé à l’endroit des greffiers en chef et des greffiers des tribunaux, des cours d’appel et de la cour suprême. La modération a été assurée par maitre BANNERMAN Kouassi, greffier en chef à la cour suprême à la retraite.

 

 

2. L’atelier n°2 organisé le 12 avril 2017 dont le thème est « les pratiques des greffes d’instruction et de la chambre d’accusation », a ciblé les greffiers d’instruction, avait pour thème. Ce thème a été développé sous la modération de maitre AKOUTAN Ama, greffier d’instruction à la retraite.

3. Enfin le dernier atelier ayant pour thème « la méthodologie de travail au secrétariat de parquet d’instance et du parquet de la cour suprême », a été animé le 13 avril 2017 à l’endroit des secrétaires de parquet des tribunaux et de la cour suprême. Il a été placé sous la modération de maitre SEDAH Solemba, greffier, chef secrétariat du parquet général à la cour suprême à la retraite.

 

Au cours de ces trois (03) ateliers, les présentations ont été suivies de débats riches et fructueux, pendant lesquels les participants ont exprimé leur préoccupations et apporté leur contributions. Des cas pratiques ont été soumis aux participants dans des groupes de travail, dont les travaux ont été restitués en plénière, sous le contrôle des formateurs et des facilitateurs.

Une évaluation a été faite à la fin de chaque session au cours de laquelle les participants ont exprimé leur satisfaction quant aux enseignements reçus.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *