L’un des acquis essentiels du Programme National de la Modernisation de la Justice (PNMJ) exécuté de 2005 à 2010, est le Centre de Formation des Professions de Justice (CFPJ).

La création du centre répond à deux objectifs fondamentaux à savoir :

  • doter certains acteurs judiciaires qui n’avaient pas d’école de formation, d’une structure de formation,
  • rassembler au sein d’une seule institution, la formation de la majorité des acteurs clefs de la justice.

Trois (03) grandes étapes marquent la formation des acteurs judiciaires dont la formation est confiée au CFPJ.

Avant 1979 

Les premiers magistrats togolais étaient formés en France. La plupart des autres acteurs de la justice étaient formés à l’étranger ou suivaient seulement des stages pratiques, pour accéder à leur profession.

1979

Des sections judiciaires ont été créées au sein des cycles I, II et III de l’école nationale d’administration, par l’ordonnance n° 79-27 du 05 juillet 1979, portant réorganisation de l’école nationale d’administration dénommée (ENA).

La section judiciaire du cycle I formait les greffiers des cours et tribunaux et les secrétaires de parquet.

La section judiciaire du cycle II formait les attachés de justice.

La section judiciaire du cycle III avait pour mission la formation des magistrats des cours et tribunaux.

2009

Par la loi n° 2009-024 du 30 octobre 2009, la formation des professionnels de justice, des auxiliaires de justice, dont des officiers publics et des officiers ministériels, est confiée au centre de formation des professions de justice (CFPJ).